1 quai André Reynier, 26400 Crest
07 68 19 46 15
Julie Charlet

Comment vivre avec ses pensées ?

Émotions

« Tu te prends trop la tête, lâche prise ! »

Vous aussi vous avez déjà entendu cette injonction ! Vous vous êtes sentis écouté et compris ?
De mon côté, dans ces moments-là, pas vraiment.
Je me sentais incomprise par l’autre et impuissante face à mon propre flot de pensées.

Cette tête qui n’en fait qu’à sa tête

Elle veut exister comme chaque partie de moi-même.

Elle a envie de parler, d’exprimer ce qu’elle pense.

Ce qu’on pourrait appeler le mental, celui qui d’après nos croyances profondes, est mauvais. C’est le « mal absolu », celui qu’il faut éliminer, se débarrasser, taire, ne plus écouter.

Le mental est utile, comme chaque partie de nous.
Les pensées qui en sortent ont leur place. Le cerveau est fait pour ça. Vu toutes les connexions neuronales à l’intérieur, heureusement que des pensées en découlent.

Ce qui pose « souci » c’est lorsque ces pensées prennent de l’espace dans notre quotidien. Et qu’en plus, elles nous paralysent.

Ce qui a marché pour moi

Dans les méditations guidées entre autre, j’ai eu des conseils prodigués comme « laissez couler vos pensées », « ne vous fixer pas dessus ». Tout ça est juste. J’y rajouterai simplement un peu de mon expérience.

1. Accepter leurs présences

Le jour où une proche m’a dit « Julie, tu sais, tu te pose des questions, et c’est bien ! ». C’était la première étape dans le fameux « lâcher prise ».

Eh oui, je me pose des questions, ce n’est pas une tare, ni une maladie à soigner.
J’ai cette faculté de chercher à comprendre, à analyser, à questionner ce que je vis, ce que je ressens et ce que l’environnement me donne à voir et vivre.
Pourquoi m’en priver ?

Ça a été mon premier pas vers l’acceptation de mes pensées. Les voir, non plus comme une ennemie à abattre, mais plutôt comme une amie à considérer.

2. Harmoniser

Maintenant que j’étais capable d’accepter que mes pensées avaient un rôle important dans ma vie, j’ai voulu les associer aux deux autres éléments importants de mon être : les émotions et le corps.
C’est passé par la pratique régulière de la danse, par des thérapies corporelles comme la kinésiologie. Mais aussi dans ma formation de coaching de vie. Coacher et être coachée me demandait d’être présente à moi-même, donc à mon corps et aux émotions ressenties. Pas uniquement à ce que je pensais. Les pensées sont aussi importantes que les émotions et les sensations corporelles. Tout est en lien, rien est à jeter.

3. Ne pas toujours les croire

Dernièrement j’ai lu le 5ème accord toltèque qui m’a révélé une clé supplémentaire.
Tout ce que je pense n’est pas à croire. Toutes mes pensées ne sont pas vraies et vérifiables. Elles sont aussi le fruit de mes croyances limitantes, de mes conditionnements sociétaux, de mon éducation, de mes suppositions, de mes peurs.
Ce ne serait pas juste de dire que je suis d’accord avec chaque pensée qui me traverse.

Parfois on dirait un peu des « fake news ». Alors dans ces cas là, je suis le conseil précédent qui est de laisser passer cette pensée, sans vouloir l’attraper et en faire quelque chose. Juste la laisser être, sans me l’approprier. Mais aussi si c’est en lien avec une discussion, de poser des questions à la (ou les) personne(s) concernée(s) afin d’enlever les doutes et les suppositions de mon mental.

Depuis, je me sens bien mieux dans ce flot de pensées permanent.
Je me sens plus en harmonie avec ce que je suis.

Est ce que mes pensées ne m’envahissent plus du tout ?
Je dirai que je n’ai plus envie de savoir si le fait de penser est bien ou mal. C’est un fait. Mes pensées existent et je les aime pour ce qu’elles sont. Aujourd’hui je le vois juste avec plus de compassion. Je ris de mes propres réflexions en pouvant les mettre de côté et ne plus leur donner tant d’importance. Je le vois comme une richesse, une capacité à me questionner et à bouger en permanence.
Je suis le flot de mes pensées ainsi que le mouvement de la vie par la même occasion.

  Et vous, quelle douceur pouvez vous apporter
à votre être pensant ?
  


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.